Un face à face entre

George SAND et

Sarah BERNHARDT

De Thierry LASSALLE

Mise en scène Olivier MACÉ

Avec

Marie Christine BARRAULT
Christelle REBOUL
Paul PERRIER LITTLE

En ce mois de février 1870, George Sand est une vieille dame toujours indigne mais de plus en plus lasse. Sa carrière commence à décliner, les directeurs des théâtres parisiens refusent sa dernière pièce.

Pour les convaincre, elle ne voit qu’une seule solution : persuader Sarah Bernhardt, désormais la plus grande comédienne de l’époque, d’accepter le rôle principal.
C’est ainsi qu’après un interminable voyage, George débarque sans prévenir dans la maison que Sarah loue à Port Blanc, un petit village breton.

S’amorce alors un duel jubilatoire, cruel et drôle, entre ces deux femmes, à la fois si semblables et si éloignées, ponctué par les éclats de la tempête – et arbitré malgré lui par l’amant de Sarah, Lucien, un jeune marin de 17 ans.

George et Sarah, c’est d’abord un texte fort de Thierry Lassalle, une rencontre au sommet entre deux femmes avant-gardistes…Sand et Bernhardt, un duo explosif, mais aussi tendre et touchant plongé dans une époque intellectuelle et politique agitée…

Il me fallait pour mener à bien cette comédie humaine, deux actrices au tempérament et au jeu bien trempés : Marie Christine Barrault campe ici une George Sand à l’aube de sa mort qui n’a plus peur de rien ; elle est directe et franche, mais aussi manipulatrice et prête à tout pour faire jouer sa dernière pièce…Face à elle, Sarah – Christelle Reboul – est flamboyante, au sommet de sa jeunesse et de sa gloire, incisive, froide, rebelle, mais bien seule.
Au milieu de ce duo, un jeune pêcheur, naïf et volontaire, Lucien -Paul Perrier Little- devient l’objet de désir et de convoitise de nos deux héroïnes.
Les masques vont vite finir par tomber, les deux femmes que tout oppose vont se reconnaitre, se rapprocher, s’écouter…partager leur intime et leurs idées…

La mise en scène a consisté à faire évoluer ses trois personnages, en respectant le rythme de l’écriture, dans la vérité et la sincérité de la situation…
L’écoute de ce texte est primordiale, le décor se veut sobre, les costumes soignés en lien avec l’époque, la lumière et la musique sont ici en parfait accord avec les enjeux !!

Merci à notre auteur, Thierry Lassalle pour cette magnifique histoire écrite au cordeau en partant d’un fait historique, la rencontre de George et Sarah à Port Blanc …
Merci à Jean Martinez, notre producteur, pour sa confiance et son engagement sans faille…

Ma seule intention est de vous faire vivre cette rencontre le plus justement possible, vous emmener dans l’univers de ces deux monstres sacrés et d’en ressortir conquis…

Olivier Macé

Au Festival d’Avignon 2019 – Théâtre des Corps Saints (20h20)

Réservations : 04.90.16.07.50

Puis en tournée !