Une comédie de
Sophie Forte
et Virginie Lemoine

Mise en scène de Virginie Lemoine
Assistée de Laury André

Avec
Sophie Forte
Tchavdar Pentchev
William Mesguich en alternance avec Pierre-Jean Cherer

Décors Grégoire Lemoine
Lumières Denis Koransky
Musique Stéphane Corbin
Design sonore Sébastien Angel
Chorégraphies Wilfried Bernard

affiche Chagrin pour soi theatre nouvelle scene

C’est l’histoire d’un chagrin. Un gros chagrin. Un chagrin d’amour. Un matin, la vie de Pauline bascule : son mari la quitte, d’une façon aussi définitive qu’inattendue. Elle a à peine le temps de s’effondrer qu’un personnage aussi étrange que séduisant se présente à elle : son chagrin (un chagrin professionnel de catégorie 4).
Oeil de velours, sourire carnassier, sanglé dans une impeccable queue-de-pie, il prend immédiatement ses fonctions, grimpant sur son dos et l’enserrant comme une pieuvre. Désormais installé, le chagrin va devenir son plus fidèle compagnon, la séduisant, la réconfortant, l’exaspérant, la dévorant selon les jours.
Aidée de ses filles, de sa meilleure amie, et d’une galerie de thérapeutes quelque peu surréalistes, Pauline va prendre toutes sortes d’initiatives plus ou moins loufoques pour tenter de décoller d’elle ce chagrin.
Mais les jours passent et il est toujours là… pas facile de se débarrasser de ce lourd fardeau devenu rapidement familier, presque confortable.
L’énergie hors du commun et la fantaisie de Pauline finiront-elles par en avoir raison ?

Imaginez un immeuble stoïque, solide et fier, face à une énorme pelleteuse. Imaginez l’engin déployant soudain ses fourches géantes, attaquant et déchirant sa façade. En un éclair, l’immeuble se mue en ruines fumantes. Des années pour envisager, concevoir, bâtir, emménager, décorer, investir l’immeuble. Quelques secondes pour le mettre à terre.
Ainsi en est-il des ruptures amoureuses.
Parfois des années pour bâtir une histoire… quelques secondes pour l’anéantir.
Il suffit de trois mots : « Je m’en vais ».
Deux mots : « C’est fini ».
Un mot : « Adieu ».

Pauline voit un matin sa vie voler en éclats : son mari la quitte subitement pour une autre femme. Le chagrin, personnalisé par un homme élégant et inquiétant, débarque alors à son domicile.

Nous allons ainsi suivre le parcours de Pauline, désormais affublée de cet encombrant compagnon. Il va lui falloir affronter toutes les étapes qui jalonnent le parcours de sa reconstruction, véritables montagnes russes qui la feront passer par les émotions les plus extrêmes.
Constamment sollicitée par sa famille, ses amis, ou même des sentiments qui s’invitent chez elle comme de vieux copains, elle va devoir lutter pour que le quotidien reprenne enfin ses droits. Elle va devoir tout simplement réapprendre à vivre.

Chagrin pour soi est une comédie, le récit singulier d’un drame universel.
Nous n’avons qu’un seul souhait : que le public s’amuse autant à voir la pièce que nous nous sommes amusées à l’écrire.

Sophie Forte & Virginie Lemoine

©Karine LETELLIER